reporter0.gif (3776 octets)Séquences pédagogiques : Utiliser la presse


Rumeur ou information ?

Quelle est la différence entre une rumeur et une information ?

C'est précisément au journaliste qu'il incombe tout particulièrement d'établir la différence entre les deux.

Pour celui qui l'apprend, une information possède au moins deux caractéristiques essentielles : elle a un auteur (le journaliste) et une source authentifiée, généralement précisée par le journal qui la publie, lequel se porte garant de cette information.

En effet, dès lors que l'information est publiée, le journaliste qui en est l'auteur s'engage à avoir vérifié l'authenticité de cette information auprès de ses propres sources (recoupement). De même, le journal engage sa responsabilité s'il s'avérait que l'information en question soit tout de même fausse (dans certains cas, gare au procès en diffamation !).

La rumeur, tout au contraire n'a pas d'auteur : on la tient d'untel, qui lui-même... Le recoupement est quasi impossible (s'il l'était, la rumeur deviendrait une information !). Elle circule souvent très vite et c'est même ce qui lui confère une apparence d'authenticité : on l'apprend de quelqu'un puis, un peu plus tard, de quelqu'un d'autre, à peine déformée. Il y a donc comme un recoupement... Comment alors ne pas adhérer ?

Anodines ou dangereuses, les rumeurs occupent une place non négligeable dans notre univers quotidien. Dans un établissement scolaire tout aussi bien !

Il n'est donc pas inutile de proposer à nos élèves de réfléchir à ce qu'est la rumeur, à la façon de la détecter ainsi que de s'en prémunir avec un peu d'esprit critique.

Le travail qui est proposé ici est sommaire. Il est le fruit d'une occasion : la rumeur s'était incarnée sous la forme d'un avertissement (beaucoup de rumeurs annoncent un péril imminent...) déjà ancien et bien connu ! De plus, il avait été transmis par courrier électronique. Or, il s'avère que cet outil de communication favorise la transmission et l'amplification des rumeurs selon un mécanisme qui sera présenté ci-après. Il était donc intéressant de proposer une analyse du phénomène.

 

PS : traiter de la rumeur expose à quelques difficultés.