I'média 

Créer un journal "en temps réel"
avec des élèves de collège

Organisation pour l'édition 2000


Précision importante

 

Déroulement

  Les enfants arrivent le matin un peu avant dix heures. Le groupe comporte une quinzaine d'élèves.

10h00

Réunion pour un rappel des objectifs de la journée et une présentation du cadre du salon dans lequel se déroule l'opération.
On insiste sur l'obligation de ponctualité aux divers moments de regroupement.

10h15

Par groupe de deux ou trois, les élèves partent librement dans le Palais des Congrès pour "humer" l'atmosphère, et rechercher des sujets dignes d'intérêt.

11h00

Conférence de rédaction animée par les adultes. Il s'agit évidemment du moment essentiel.
Chaque groupe présente aux autres les sujets qu'il propose et répond aux questions des autres. Les groupes doivent également préciser pour chaque sujet, le type d'article envisagé : une brève, un filet (brève développée), un article de fond.

Après le tour de table, on lance une discussion pour déterminer quel sujet constituera le cœur du numéro (la Une plus la page 2). On procède généralement à un vote.

L'étape suivante consiste à déterminer les deux sujets qui occuperont la page 3.

Enfin, on détermine quelles seront les brèves. On réfléchit aussi aux informations "services" que le journal serait susceptible de proposer.

11h30

Les sujets sont répartis entre les groupes. Une équipe est chargée de l'ensemble des brèves. Une autre, élargie pour pouvoir proposer plusieurs angles, du sujet de fond.

Avant de partir en reportage, chaque groupe fait le point avec un adulte : quel angle privilégier ? quelles questions poser ? comment photographier ?

11h45

Reportage.
Les adultes apportent une assistance à la demande.

12h30

Repas

13h00

Reportage (suite)
Les brèves commencent à être rédigées.

14h00

Rédaction et saisie.
Les adultes apportent une assistance à la demande.

15h00

Saisie et mise en page.
La mise en page est réalisée par un adulte avec l'aide des enfants.
On définit et on rédige les appels de Une.
On invente les titres. On choisit les photos.

On coupe les articles trop longs. On ajuste un article trop court.

Les premiers tirages permettent de détecter les fautes d'orthographe, de syntaxe...

16h00

Les épreuves tombent.
Ultimes corrections.
Bon à tirer

16h15

Bouclage.
Le tirage est lancé.
250 exemplaires.

16h30

Les enfants sont repartis !

Moyens techniques

En 2000, le CRDP a mis à disposition des élèves deux ordinateurs pour la saisie (Pentium 75 - Logiciel : Microsoft Word 7) et un ordinateur pour la mise en page (Pentium II 400 avec écran 17" - Logiciel : Microsoft Publisher 98). Les trois ordinateurs sont en réseau pour éviter des manipulations de disquette.

Le tirage s'est effectué en format A4 sur une imprimante laser (Hewlett-Packard LaserJet 5).

L'édition 1999 avait bénéficié de la présence d'un copieur haut de gamme Xérox en format A3.

Les photos ont été prises à l'aide d'un appareil photo numérique Sony Mavica FD71, dont on ne dira jamais assez l'intérêt pédagogique : les images sont en effet sauvegardées sur une disquette. Ainsi, l'appareil n'est jamais immobilisé ; pendant qu'on traite les images d'un groupe avec sa disquette, un autre groupe peut continuer à travailler. Grâce à ce support, la lecture des images se fait sur n'importe quel ordinateur sans avoir de logiciel à installer ni de câbles de liaison !

 

Logistique

 

Encadrement

Trois enseignants (ou plus !) avec un animateur du Clémi académique.

 

Pré-requis

Les enfants ont déjà travaillé sur la presse. Ils maîtrisent le vocabulaire spécifique (5W, une, rubrique, brève, légende, ours...). Ils ont rédigé des articles, réalisé une Une...

Grâce à des visites ou des documents vidéo, ils savent comment se fabrique un journal.

 

Bilan

Les journaux réalisés ne sont pas des modèles. Mais ils sont le témoignage du travail des enfants dans les conditions du "direct". Et ils en sont d'ailleurs très fiers.

Reste ensuite, de retour au collège, à prendre du temps pour critiquer le travail accompli et voir sur quoi faire porter les efforts : précision du vocabulaire, notion d'angle, interview...

Quelle a été la place des adultes pendant les deux journées de cette opération ? Importante sans aucun doute.
Les enseignants présents sont d'abord garants que le projet sera mené à bonne fin. Les enfants savent qu'ils peuvent compter sur eux.  Les adultes interviennent naturellement pour la gestion matérielle (horaires, repas...). Ils interviennent aussi aux étapes essentielles : pendant la conférence de rédaction (aider à voir si tel sujet a des chances d'être développé, faciliter la prise de parole...), au moment de rédiger (rappeler qu'il faut se faire comprendre, trouver le mot juste...), à la saisie (compliqué ce clavier !)...

Le journal est-il alors vraiment le fruit du travail des enfants ? Oui assurément.
Si les adultes les assistent, les enfants eux sont conduits à faire valoir, à leur niveau, toutes leurs compétences : recherche et choix des sujets, enquête, rédaction, participation à la mise en page, titres... Un journal est le résultat d'un travail d'équipe. Ici, les adultes ont fait équipe avec les jeunes !

C'est une réussite pédagogique !