reporter0.gif (3776 octets) Concours académique Semaine de la Presse 2004


Lycées : mention spéciale

 

LE 11 MARS 2004
DRAME A MADRID


Face aux attentats du 11 Mars 2004, il faut dire clairement qu'il n'est pas d'idée politique ou d'idéal qui donne le droit de tuer !!!
La véritable commotion est entraînée par le massacre de plus de 200 morts et de 1500 blessés, le jeudi 11 mars 2004 à Madrid. C'est l'attentat le plus sanglant en Europe.
L'indignation et la solidarité se sont très vite accompagnées de doutes quant à l'organisation à l'origine de ce terrible attentat ! Parmi les victimes, il y avait beaucoup d'étrangers et de clandestins : Personne ne les a réclamés !!!!!
« Ce soir, il ne pleut pas, crient des gamins, c’est Madrid qui pleure »
Quelques jours après le drame, Atocha est devenue un immense lieu de recueillement, une cathédrale de béton peuplée de plusieurs autels improvisés.
Dans la. foule, des jeunes joueurs de football de Santa Eugenia sont venus pour soutenir leur coéquipier, Alberto de 11 ans aujourd'hui orphelin. Son père et sa mère sont morts dans la gare.
« On a perdu des êtres chers, mais je pense qu'on gagnera contre le terrorisme » dit un des footballeur devant la foule accablée.
L'Espagne a été punie parce que son gouvernement avait soutenu l'immorale guerre de Bush en Irak.
Où est le siège du terrorisme : il est dans l'affirmation que l'autre ne vaut rien, dès qu'il est a u t r e !!!!
Les mots « race », « ethnie », « nationalisme », ne doivent pas glisser à des limites aboutissant au mépris de la vie humaine.
Face à l'horreur de ces attentats, nous nous devons tous de réfléchir à ce que le respect de l'autre soit toujours une priorité.
Là où nous sommes, faisons des petits pas pour un monde où la violence va laisser la place à la paix...


Alexandra DUCOURET
Thomas BENON
Damien ALEXANDRA
Patrick ZOLLASSEKO

 

Lycée Francisque Sarcey à Dourdan :
Terminale STT3
Tuteur : Mme Vieillard

Références :

  • www.parismatch.com
  • Le Monde
  • Le Parisien