reporter0.gif (3776 octets) Concours académique Semaine de la Presse 2004


Collèges : 1er prix

Le Terrorisme explose le quotidien

Un homme entre dans le train, pose son sac sous le siège et s'assoit, quinze minutes plus tard il repart en laissant son sac. Le sourire aux lèvres, soulagé de ce qu'il vient de faire, mélangé autour de gens pris par leur vie quotidienne. Une personne qui prend un café, d'autres qui courent pour attraper leur train et ceux qui rentrent chez eu, comme si de rien n'était. Pourquoi a-t-il fait ça ?
En quelques secondes, il va troubler la routine de toutes ces personnes innocentes. Mais que va-t-il gagner pour avoir fait ça ? Que peut-on lui offrir contre toutes ces vies qui vont disparaître en quelques secondes ? Toutes ces questions sont là dans nos têtes, sans aucune réponse, il y a juste notre imagination qui travaille.

Lui, sort de la gare, rentre chez lui, les valises sur son lit, chaque minute était préparée. Et puis, ça y est, c'est l'heure H, l'heure programmée de l'explosion, de la panique, la terreur, la souffrance, la peur, les larmes, les cris, le sang qui coule, le sang qui colle aux morts et aux vivants.
Pour eux la vie s'est arrêtée, pour lui elle continue...

Antoine Bécué
Mélanie Moreira

 

Collège Le Pont de Bois
91530 Saint-Chéron
Classe de 4eA
Madame Séverine Bouchereau

Référence : Madrid : les bombes explosées, les âmes humiliées, les corps mutilés, courrier de Mme Sandrine Dereu dans le Le Nouvel Observateur du 25 au 31 mars 2004