La presse au cinéma

Fermer cette fenÍtre

 

L'histoire : Ed Hutcheson est le rédacteur en chef d'un grand quotidien, le Day. Il milite pour un journalisme propre et honnête. Avec son accord, George Burrows, un de ses journalistes, enquête sur Rienzi, un gangster tout-puissant qui a su acheter son impunité et règne sur la moitié de la ville. Par une dépêche, Ed apprend la vente du journal à son concurrent le Standard. L'agression de George par les hommes de mains de Rienzi le lance dans une ultime croisade.
Commentaire : Ancien journaliste. idéaliste et combatif. Richard Brooks aime les grands sujets. Son scénario d'une virulence farouche dénonce la politique hégémonique des grands quotidiens éliminant peu à peu toute concurrence. A l'image de son héros, Brooks agit en franc-tireur, soucieux de faire éclater la vérité. Malgré le maccarthysme qui empoisonne Hollywood, il va jusqu'au bout de son propos, quitte à se voir reprocher une attitude anti-américaine. Sa démonstration, limpide et éclatante malgré des dialogues parfois explicatifs, est servie par une mise en scène efficace. L'émotion sourd aussi bien des fulgurances violentes qui opposent Ed et Rienzi que de la tendresse douloureuse qui unit les membres de la rédaction. Entre les propriétaires qui vendent et le gangster qui veut le faire taire, Hutcheson (et son journal) devient le symbole d'une presse libre et indépendante, refuge ultime et menacé d'un journalisme d'investigation garant des principes fondateurs de la démocratie. Bogart, costume sombre et noeud papillon, est vraiment excellent en rédac' chef intègre et opiniâtre.

(source : Gérard Camy, Télérama n°2619, 22 mars 2000)
Réalisateur : Richard Brooks
Scénario : Richard Brooks
Distribution : Humphrey Bogard (Ed Hutchinson)
Kim Hunter (Nora)
Ethel Barrymore (Margaret Garrison)
Martin Gabel (Tomas Rienzi)
Warren Stevens (George Burrows)

 

Fermer cette fenÍtre